.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 4: Longue vie à la guilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Le maître du hasard

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 08/01/2017

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Mar 3 Oct - 23:49

Le membre 'CapitaineValentinaFrost' a effectué l'action suivante : Jet de dés


'Dés compétence' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mj
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 18/12/2016

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 20

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Jeu 5 Oct - 2:01

Valentina, vous aviez finalement décidé de jouer le tout pour le tout.
Et devant le regard étonné et pourtant pressé d'A-bout-de-souffle, vous vous saisissiez de la statuette d'or. Vous la pressiez dans votre main comme si elle allait pénétrer votre peau. Cependant, la suite, vous ne l'aviez pas vu venir.
Rien? C'est comme cela que vous remercie la sorcière éternelle là dedans? Après vous avoir pourrie l'existence, c'est à cause d'elle que vous vous étiez retrouvée en cage!
Vous ne compreniez pas. Mais le vendeur ne vous en tenu pas rigueur.
Il saisit l'objet et après un petit haussement d'épaule s'exclama:


«Vous m'avez fait de faux espoirs mais finalement je suis convaincu qu'à elle seule elle vaut bien mon épée de cérémonie.»

Mais en s'emparant de la statuette, il se passa quelque-chose d'étrange. Il eut d'abord comme des spasmes et ne comprit pas trop pourquoi il perdait le contrôle de son corps comme cela. Vous,
vous ne le saviez que trop bien.
Rapidement, l'elfe qui avait maintenant les yeux luisants, vous attrapa le poignet et dit d'une voix étrangement féminine et reconnaissable:


«Alors c'est ainsi que tu remercie celle qui t'as sauvé la vie, Traîtresse!? Me vendre comme un vulgaire presse papier à un elfe? A mon époque j'aurais coulé un village entier où j'aurais placé ton arbre généalogique entier!»

Elle n'avait pas l'air heureuse, une chance pour vous que vous n'aillez ni ancêtre de ce monde ni descendance présente ou à venir.

«Non, finalement j'ai décidé que pour ta punition, je ne me contenterais que d'une chose; TON CORPS.»




Bien loin de tout ce raffut, vous Saca'Gaja, ainsi que Merisiel qui vous suivait toujours dans votre sombre dessein, vous engagiez dans l'une des premières portes qui venait à vous. Une grande porte pleine de dorures et formée d'un arbre qui semblait l'avoir tressé avec ses racines.
Tandis que vous insériez la clef dans la serrure, vous fûtes surprises par l'ouverture de cette dernière ainsi qu'à une lame qui venait juste sous votre menton, Saca'Gaja.  


«Je n'ais pas fait mes classes militaires pour finalement me plier devant une poignée de Tir-au-flancs!»

Celle-qui-ne-dort, qui finalement était toute aussi surprise que vous de vous croiser ici.

«Qu'est-ce que vous faites là vous trois? Vous ne voyez pas que j'ai une mutinerie à gérer?!»

Vous trois? Car oui, l'ombre derrière vous, c'était bien Béhémot qui était prêt à vous en coller une pour vous ramener à la raison. Mais l'elfe de sel l'avait prit également de cours.
Soudain, une flèche vint vous effleurer tout les trois et se loger dans l'épaule de la femelle qui se retrouva au sol.
Elle pesta tout ce qu'elle pouvait en maintenant sa blessure.


«Cette bande de pleutre, même pas foutu d'attaquer leur capitaine en duel! Argh.»

Mais était-ce vraiment les matelots de Celle-qui-ne-dort? Tandis que vous entendiez tout un tas d'hurlement de terreur et de bruit de combat, vous vous retourniez de commun accord pour constater l'ampleur de la menace.
Les entités miroir avaient envahi le royaume comme ils l'avaient fait pour Restov! Cela rappelait d'ailleurs un mauvais souvenir à Mérisiel qui se souvenait que ceux là l'avaient mis en échec une première fois.
Alors que vous alliez prendre votre courage à deux mains, vous ne savez par quelle magie mais la porte se referma sur vous, vous coupant du monde extérieur.


«Ne restez pas là comme des goules, occupez vous au moins de la plaie de la capitaine! »

Cela n'avait visiblement rien à avoir avec la magie, vous passant entre les jambes, une naine avec un étrange accoutrement et une drôle de bestiole sur l'épaule se dirigea vers Celle-qui-ne-dort pour inspecter sa blessure.

Les nains sont un race un peu recluse de ce monde. Toujours à vivre dans de puissante forteresse et à ne jamais faire confiance aux autres, hormis aux aventuriers et à leurs poches pleines d'or et pierres précieuses. Il est très étonnant d'en voir un spécimen si loin des montagnes du nord.
Elle commençait a appliquer un étrange morceau de papier sur l'épaule de l'elfe au sol mais elle ne perdit pas pour autant le principe des priorités; La dehors sévit un mal bien étrange.


«J'ai demandé pourtant poliment à cette reine de pacotille de pouvoir avoir une audience avec les aventuriers de la guilde du Masque. Et pourtant elle a décidé de ne pas faire de cadeau à une Naine. Hûûûûmah! J'aurais dût m'en douter mais qu'importe vu que maintenant ce royaume est perdu.»

Elle avait cet accent typique des Nains, comme si elle venait de l'Est. La demoiselle se redressa sans vraiment que vous remarquiez qu'elle était à genou au-préalable et vous jaugea du regard. Mince, quelque-chose semble la perturber.

«Il y avait pourtant un moyen de les sauver.
Un moyen à ce qu'elle ne gagne pas. Mais je ne comprend pas.
Ou est celle qui possède l'objet? Ou est Valentina Frost?!
»

Avant que vous ne puissiez faire quelques objections ou faire preuve de questionnement, la pièce fut subitement envahit de quelque-chose de visqueux, qui vint vous agripper les mollets. Celle-qui-ne-dort fut balayé contre le mur et passa même par une fenêtre dans un crie de terreur. Elle qui semblait si sûre d'elle venait surement de trouver la mort. Vous alliez cependant bientôt la rejoindre alors que vos liens se serraient. Un rire diabolique se fit entendre et faisait maintenant face à la naine.

«AhAhAhAhAh! Skilet! Comme c'est drôle de voir une mortelle se prendre pour une divinité!»

L'horreur! Encore cette charogne d'horreur aquatique qui avait prit le corps de Valentina. Elle était devant vous et semblait agiter tout un tas de tentacules dans la pièce. D'ailleurs ceux-ci vous obstruaient maintenant la bouche avec leur texture gélatineuse.

«Non! Shenin-bah! Toi aussi tu t'es libérée de ta prison?! Cela n'est pas possible!»

Shénin-bah jeta à vos pieds ce qu'elle semblait transporter. Un reste de comptoir et un corps boursouflé. Quelques autres babioles et vous sembliez reconnaître le chapeau de Valentina. Oh non! C'est bien celui-ci. Il y a également une statuette, une dague, une épée et son masque au sol!! Le corps est bien trop difforme. Comme si elle avait passé des années sous l'eau. Il doit y avoir une erreur. Ça n'est pas elle, si?


«Je suis Shénin'Bah! La déesse des eaux, l'impératrice des Océans! Celle-qui possède les mondes sous-Marins!! Vous croyez vraiment qu'une pirate allait me contenir? Mais qu'importe! Elle n'avait pas l'objet que moi et mes collaborateurs convoitons. Juste une pâle copie en bois. Alors? Lequel de ces mortels a le véritable masque de vision?! Qu'importe. Je vous tuerais tous de toute façon. Juste pour retrouver la main. »

Les liens se resserraient lentement. Vous commenciez à perdre votre souffle. Lentement, vous alliez tomber dans le comas. Cependant, c'est comme si une voix vous murmurez à l'oreille:

«N'aillez craintes. Je vais vous sauver. Retrouvez moi à Caliphas. Expliquez moi ce qui vient de se produire. Bonne chance.»

Le reste, aucun membre du groupe ne pouvait l'observer. Mais Skilet, la naine, semblait se balader entre les tentacules. Elle flânait alors que le monde était en pause. Soudain elle la vit. Vous pensiez surement qu'elle allait ramasser la statuette, mais non! Elle s'empara de la dague qu'elle avait vu en vision et la saisit rapidement pour l'amener à son front.

«Toi, là dedans. Rizulra. Je sais qui tu es et je sais qu'on t'a enfermé dans cet objet injustement. Tu me vénères moi, incarnation du temps, mais je te libère de cette parenthèse loin de moi. Utilise toute la rage possible pour les ramener en arrière et joins toi à eux dans leur quête. Il faut que vous me retrouviez dans le passée pour changer l'avenir. Je vais te libérer maintenant et tu devras leur expliquer. »

Soudain, la dague prit une couleur brunâtre dans la main de la naine. Elle semblait rouiller et bien plus vite que la normal.



Vous vous réveillez alors au même endroit, dans la cabine de la capitaine, sur le Beladonne. Vous avez l'esprit embrumé et l'envie de vomir. Mais autour de vous, plus aucuns tentacules, plus de créature de l'eau venu pour vous tuer et plus aucun cris. Devant vous se dressait une demoiselle à la robe blanche, à l'allure plutôt ancienne et tribale. Elle avait la peau aussi blanche que la neige et les yeux révulsés.Vous ne comprenez absolument pas ce qu'il se passe ici.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-mask-guild.forumactif.com
Rizulra

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 0
Flèches: 0

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Jeu 5 Oct - 17:11

Enfin libre! Mais déjà un nouveau calvaire m'attends...et la première étape et d'expliquer a ces ahuris la situation.

"Bien, pour commencer je me nomme Rizulra, je vous demanderais bien vos noms, mais le temps manque nous verrons cela en chemin. Pour parler vite fais de ce qu'il viens de vous arriver eh bien...il semblerais que la pirate de votre groupe ait lamentablement échouée à  ses deux devoirs simultanément, et pour éviter votre mort et une très possible fin du monde la divinité du temps viens de vous accorder une seconde chance. Donc secouez vous, hâtez vous de vous préparer et direction Caliphas afin d'aller remercier votre sauveur et d'essayer d’empêcher ce qui viens de se produire!"

Tss un si long discours après tant de temps dans une dague me fatigue déjà, j’espère pour eux qu'ils ne me feront pas répéter, sinon ils apprendrons a ne pas me faire perdre mon temps deux fois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Béhémot

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/12/2016

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 0

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Dim 8 Oct - 1:09

Je me réveillais comme après une bonne biture à la taverne du coin. Il faut tout de même rappeler que j'ai vécu quelques siècles dans une cellule magique et que le reste de ma vie je l'ais passé à servir des Elfes; Pas la peuplade la plus portée sur la boisson! C'est assez drôle de sentir ça maintenant mais ce qui l'est moins, ce sont les tentacules visqueux qui m'ont empêché de bouger.
Sans trop comprendre je me redressais et fit quelques moulinets avec ma grosse épée. Je bas le sol du bateau en écharde. Pas très utile mais ça défoule pas mal.

"Vous ne m'aurez pas! Je vais vous défoncer la gueule!!"

Niéh. Laissez moi m'énerver. Depuis ma transformation par cette gradâsse de sorcière, mon corps modifié par sa magie est plus rustre que mon esprit. Je n'ais finalement jamais quitté ma cellule.
Je me calmais après un petit temps de boxon incroyable et je fixais la [...] le [...] Cadavre ambulant? Désolé je n'ais pas d'autre mot! Elle est blanche comme un elfe qui n'a jamais vu le soleil.

"Désolé ma jolie mais je ne reçois d'ordre que du masque alors je vais te défoncer le citron à coup de pied au cul c'est moi qui te le dis!"

Un tel manque de savoir vivre. J'ai un peu honte de moi même.
Mais attendez une minute! Le masque. Lorsque je l'ais posé sur mon visage il m'avait montré la vision d'un lézard de roche. Et la demie-portion elle avait quoi sur l'épaule? Un reptile en caillou. L'artefact essaye de me faire comprendre quelque-chose?!

"Elle est où la gamine? Je vais lui montrer qui c'est le papa!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saca'Gaja

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 08/01/2017

Feuille de personnage
Vie:
5/6  (5/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 17

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Lun 9 Oct - 1:59

Je les vois encore m'entourer. Ma fin était proche et moi qui pensait finir ma vie dans une chasse épique pour un criminel dés plus recherché. Je terminais comme cela, entouré par des poissons face à une dame aux pouvoirs quasi divins.

Sauf que, j'étais visiblement vivante à la seconde d'après. J'avais un genou au sol et pour m'en rassurer je posais mon poing par terre. Le plancher est encore là, pas même humide. Tout ceci est fort étrange alors je me redressais en essayant d'oublier le mal-être que mon corps subissait.

Devant mes yeux se dressait une entité des plus étrange: Une dame blanche signe de mauvais augure dans certaine tradition et qui semblait vouloir communiquer.
Les événements se sont tellement enchaîné que ma capture du galion avait échouée. Mais les dires de cette demoiselle m’interloquèrent au plus haut point. En parlant, je gardais une de mes mains sur ma garde. Au moindre geste brusque, je lui tire une protoballe entre les deux yeux vitreux. Même si je dois avouer que mon voisin, l'illustre Béhémot, avait moins bien supporté le voyage et commençait à montrer des signes de folie. Je fis tout de même un petit pas sur le coté pour éviter de me prendre un coup de son épée.

«Qu'entendez vous par une seconde chance?
Vous voulez dire que nous avons remonté le temps? Votre divinité à ce pouvoir? Mais alors pourquoi ne remonte-t'elle pas elle même dans le temps pour détruire cette chose dans l'oeuf?
»

Oui bon d'accord tout le monde ne vient pas au monde dans un oeuf mais c'est l'image qui compte plus que les mots. Un pouvoir pareille? Je ne pensais même pas que cela pouvait exister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mj
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 18/12/2016

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 20

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Lun 9 Oct - 2:09

Sur cette question laissée en suspend, Mérisiel posa sa main sur l'épée de Saca'Gaja. Elle hocha la tête avec un petit sourire malicieux.

«Je pense que cette fois les questions ne sont pas nécessaire. Je vais moi même vous expliquer.»

Elle s'approcha de vous, Rizulra et sembla vous jauger. Pour finalement se tourner vers ses compagnons.

«Lors de quelques rapines, j'ai déjà eut affaire aux confluants du temps. Et pour répondre à ta question, Saca'Gaja. Il est dangereux d'utiliser cette magie sur de longue période.»

Elle s'approcha du masque laissé vaquant par Valentina, se pencha pour le récupérer et, sans un mot à son égard, le tendit à Rizulra.

«D'après les rumeurs, on ne peut pas se croiser soi-même dans le temps sous peine de faille dans le conflux. Mais c'est faux. En réalité nous réintégrons le corps que nous avions dans le passée. Cependant, plus l'effort est important plus l'issue est instable alors imaginez un confluant du temps revenir avant sa naissance. Ou pire encore à l'heure de sa mort. Juste pour une petite erreur de magie. Une erreur fatale. J'ai un ami, dans le clan des Poudragentines qui n'est toujours pas réapparu de son voyage dans le temps. Tout ça pour dévaliser une banque Naine qui n'existe même plus.»

Mais malgrès l'instance de la confluante pour se presser, l'elfe avait tout de même une remarque:

«Avons nous fait un bond dans le passée important? Est-ce que cela voudrait dire que notre ami Rebéor est encore en vie? Mais si il ne trouve pas Saca'Gaja sur sa route il va probablement se retrouver seul entouré par tout ces hommes miroir. On pourrait le sauver!»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-mask-guild.forumactif.com
Rizulra

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 0
Flèches: 0

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Lun 9 Oct - 14:17

Alors c'est avec eux que je vais devoir voyager? Un démon qui semble aussi idiot et rustre qu'il en avait l'air, une créature d'une autre planète beaucoup trop méfiante et une voleuse elfe, qui semble néanmoins plus vive d'esprit que le reste du groupe.

Je récupère le masque tendu par l'elfe, lui rendant son silence et je l'accroche à ma ceinture, il fera bien avec les ossements
.
Bien ce constat fait deux choix s'offre a nous, essayons de déterminer si le passage par la mer vaux qu'on cherche un bateau ou s'il serait plus rapide de s'y rendre à pieds, demandons donc aux astres.
Je me concentre donc, récitant dans ma tête la formule nécessaire à l'incantation. A la fin de ces mots notre route future m'apparut.

"Bien maintenant que votre amie a répondue de manière suffisantes a vos questions, je vous propose de nous mettre en route, et puisque nous sommes sur ce bateau autant demander a son capitaine de nous faire traverser les flots jusqu’à notre destination, mais je vous préviens elle ne se souviens plus de vous. Quand à l'idée de sauver votre ami n'y pensez pas trop longtemps on ne sais pas dans combien de temps se produira l'attaque, nous n'avons pas de temps a perdre, mais surtout vous qui n'avez pas réussi a le sauver la première fois, ne vous parait-il pas présomptueux de menacer le monde entier au risque d'un second échec? Si ces mots règlent votre dernier problème allons trouver ce capitaine, je vous laisserais les palabres puisque vous la connaissez un peu mieux que moi. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Béhémot

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/12/2016

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 0

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Lun 9 Oct - 15:54

Bien évidement qu'elles n'ont rien compris. C'est difficile de vivre dans ce corps qui commence à ne plus vous répondre correctement. Au moins j'avais arrêté de marteler le sol. Super! Nous allons maintenant pouvoir nous calmer et leur expliquer la situation?

"Je dis qu'il faut suivre le petit flocon de neige moi! La bestiole en cailloux! La bestiole en cailloux! C'est le bout de bois qui me l'a dit."

C'est toujours ça, espérons que quelqu'un comprenne. Mais rien de certain. Est ce que c'est ce retour dans le temps qui m'a fait perdre le contrôle que j'avais gagné? Au moins j'ai un minimum vital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saca'Gaja

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 08/01/2017

Feuille de personnage
Vie:
5/6  (5/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 17

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Mar 10 Oct - 16:08

Je résume: Je suis dans le passée dans mon corps de l'époque? je regardais ma jambe et, en effet, je n'avais plus cette vilaine cicatrice. C'est incroyable! Cela dit j'ai toujours du mal avec les confluants. Par opposition, nous, nous sommes une race qui croyons à la technologie. Le strict inverse du conflux.
Bref! Je balayais rapidement de mon esprit la possibilité de sauver Rébéor. A vrai dire il se peut aussi qu'il survive seul? L'archer n'est plus en ma possession. Donc il peut l'aider, lui. Je ne suis malheureusement pas aussi sentimentale que Mérisiel. Il échoué mais son échec nous a donné accès à la guilde. Surement que les autres se fichent des serments, mais moi non. Je prend ça à coeur. Alors si le masque veut que l'on sauve le monde, et bien on le sauvera.

«Je ne pense pas être la plus apte à parler à un spécimen de race commune. Mérisiel. Elle te connaissait d'avant alors cela ne c'est pas effacé.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mj
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 18/12/2016

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 20

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Mer 11 Oct - 17:32

Mérisiel semblait être d'accord avec vous, Saca'Gaja. Oui elle était la mieux placé même si c'est un bien grand mot car Celle-qui-ne-dort ne lui avait pas pardonné ses crimes passés. Oh! Maintenant qu'elle y pense aucun des crimes qu'elle a effectué dans les royaumes fluviaux a été effacé par la reine au sang de sel. Ce qui veut donc dire qu'elle est à bord d'un bateau amarré au port d'une ville qui veut lui couper la tête. Cela ne met pas du tout une pression supplémentaire sur ses épaules.
Cependant, avant qu'elle n'ait dit quoi que ce soit. Des applaudissements se firent entendre. Quoi?
Vous vous retourniez pour voir au pas de la porte Celle-qui-ne-dort.
Elle était accompagnée de deux colosses couvrant ses deux flancs.
Des elfes de deux mètres de haut, armés de lame courbe et vêtus comme des marins.


«Vous aviez raison, monsieur A-la-patte-molle.»

«C'est Au-pied-fendu, capitaine.»

«Peu importe! Voila que nous trouvons dans mes appartements la tristement célèbre Mérisiel Sin-Dague! Accompagné du parjure Béhémot et du reste de ses compagnons?
Joyeuse troupe? Non sans blague qu'est-ce que vous fichez ensemble, vous tous. On dirait le début d'une mauvaise blague.
Enfin bref. En ma qualité de capitaine et corsaire je vous capture dans l'attente de votre jugement!
»

Elle pointa une de ses lames dans votre direction cependant, Mérisiel mit un genou à terre.

«Tu te méprends, Celle-qui-ne-dort. Je veux être sincère avec toi. Nous avons été choisit par la reine Maratydris la Sang-de-Sel. Mais pas celle que tu approche dans le temps présent. Nous parlons de la souveraine dans un futur proche.
Un futur que nous n'espérons pas trop proche!
»


L'elfe se leva et vous pointa vous, Rizulra.

«Cette histoire est difficile à croire mais nous avons dans nos rangs une Confluante du temps. Elle nous a permis d'avoir une seconde chance alors que Mivon tombait sous les coups de nos ennemis.»

Celle-qui-ne-dort semblait réfléchir aux propos de la condamnée.
Mais l'histoire était bien trop difficile à croire. Aussi Elle persista en sortant sa seconde arme.


«Tu penses m'avoir avec tes couleuvres?!
Tes paroles ne sont que poison, fausse soeur!
»

______________________

Tour de table (Suivant l'agilité):
- Saca'Gaja
- Rizulra
- béhémot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-mask-guild.forumactif.com
Saca'Gaja

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 08/01/2017

Feuille de personnage
Vie:
5/6  (5/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 17

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Ven 13 Oct - 1:19

Tssss. Bon d'accord. Il est finalement vrai que Mérisiel n'était pas la plus fine négociatrice à envoyer. Surtout qu'elle vient de révéler toute l'histoire en une poignée de seconde. L'histoire la plus rocambolesque de toutes les histoires et que personne n'aurait pu croire comme cela de bute en blanc.

Très bien. Si la capitaine ne veut pas nous croire, je reviens à mon plan initial. Nous allons voler ce navire ou au moins lui faire rallier notre cause par la force.

"Ne fait pas un pas de plus ʡʤʯʡ. Sinon je tire dans le tas. Et je dirais même plus dans le gros tas bien facile à viser."

En effet, j'avais dégainé mon épée et l'avait pointé vers le garde de gauche.

"Que tu nous crois ou non m'importe peu.
Ce n'est pas toi qui est nécessaire à notre cause mais ton navire.
Alors quitte ses planches en respirant ou non. A toi de décider.
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rizulra

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 0
Flèches: 0

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Ven 13 Oct - 1:38

Eh bien il semblerait que les négociations a leur tour ne se passe pas comme prévu. Je les laisserais bien s’entre tuer mais ça nous retarderai d'avantage...enfin nous ne sommes pas si pressé que ça, mais je ne suis pas connue pour ma patience. D'autant que vue la quantité de conflux que je viens d'utiliser je ne pourrais pas participer comme bon me semble a cette petite distraction.

Il ne me reste qu'a utiliser une partie de l’énergie qu'il me reste pour essayer de prouver les dires de l'elfe, si j'échoue ou que ça ne suffit pas...eh bien qu'ils s’entre tuent cela aura au moins le mérite d'être divertissant.

"Ce que dis cette elfe que tu ne semble guère apprécier est vrai, je vais t'en faire la démonstration de suite, si ça ne te convainc pas ou si tu as juste envie de nous passer par l'épée pour le plaisir tu pourras toujours tenter ta chance après."

Je pointe alors une des épées de la pirate du doigt:

"VIEILLIS"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le maître du hasard

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 08/01/2017

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Ven 13 Oct - 1:38

Le membre 'Rizulra' a effectué l'action suivante : Jet de dés


'Dés compétence' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Mj
Admin
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 18/12/2016

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 20

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Sam 14 Oct - 2:20

Soudain, à ces mots, la lame de Celle-qui-ne-dort fut prit de spasmes. C'est quelque-chose d'assez étrange pour une arme par ailleurs. Elle se tordait tantôt par la gauche, tantôt par la droite pour ressembler presque à une lame serpent du peuple du désert.
Un peu surprise par cet usage du Conflux, l'elfe lâcha son arme au sol et malgré tout, le calvaire n'était pas fini. Rapidement, le métal de la lame s'oxyda tandis que la garde, elle, voyait son cuir partir en lambeaux.
Au final, cela s'acheva par un ridicule petit morceau de métal rouillé qui disparu dans un petit tas de poudre brûnatre.
Il ne fallut pas longtemps au garde mit en joug par Saca'Gaja pour jeter également son épée au sol et lever les mains en l'air. Cependant, Celle-qui-ne-dort ne perdait pas son sang froid ni son aplomb. Elle rengaina sa seconde lame-courbe et vous dit :


«Je vois que tu es toujours autant douée pour te faire des amis d'exception, Mérisiel.»

«Oh et encore ! Celle-ci je viens à peine de la rencontrer !»

Blague à part, elle hocha la tête à son autre garde pour qu'il range son arme et vous dit alors :

«Je ne suis pas sûre de savoir pourquoi je vous fais confiance mais je suis prête à vous amener à destination. Me voler mon navire aurait été stupide, soit dit en passant. Connaissez vous le temps qu'il faut pour apprendre à naviguer sur un fleuve ? Vous n'avez même pas d'Aquamancien dans votre équipage. Mais cependant, je mets les miens à votre service. »

Vous en aviez une, mais à l'heure actuelle, elle doit être enfermée dans une cage au bord d'une ville qui va exploser. Rien de bien grave.
Pour l'heure, il se passait quelque chose qui venait gâcher la fête. Le second garde n'avait toujours pas rendu les armes, au contraire. Il recula d'un pas et fit face à sa capitaine.


«Je le savais ! Depuis la bataille de Xer vous n'êtes plus la même ! Vous n'êtes plus une combattante ! Et nous ne supportons plus de suivre une lavette ! Je voulais attendre que l'on mette pied-à-terre avant de lancer notre petite rébellion mais vous ne me laissez pas le choix !»

Il est vrai que dans le futur, ils parlaient d'une mutinerie. C'est donc celui-là qui en est le commanditaire?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-mask-guild.forumactif.com
Béhémot

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 18/12/2016

Feuille de personnage
Vie:
6/6  (6/6)
Pièce d'or: 25
Flèches: 0

MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   Sam 14 Oct - 12:50

Les actions se sont tellement passé vite! Entre Celle qui ne pionce jamais qui veut nous faire prisonnier (Et qui me qualifie de traître au passage), Saca'Gaja qui montre enfin qu'elle a des couilles pour une extraterrestre femelle et Rizulra qui détruit une pauvre arme sans défense. Attendez? Quoi? Elle peut faire ça elle? Mais imaginez que cette épée lui venait de son père mourant. Qu'elle y tenait comme à la prunelle de ses yeux?! Non! On attaque pas les armes c'est contre-nature!
La situation allait se régler quand l'autre là, comment il s'appel déjà? Pied-qui-pue? Pied quelque-chose. Il se rebiffe contre sa capitaine? Qu'il connaisse alors le sort de la justice! Je m'en vais le capturer et qu'il passe devant la cour martiale!

"Je vais te couper en deux!! JAMBON!!"

Quoi?! Non! Non! C'est pas ce que je voulais faire! Ma lourde épée s’élève dans les airs et je m'apprête à tout simplement séparer les deux moitié de corps du garde. Il n'y aura pas que son pied qui sera fendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 4: Longue vie à la guilde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 4: Longue vie à la guilde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Mise à jour] Chapitre 2-9 Donjon guilde et fusion multiples
» Recherche Quete de Guilde
» Video guilde SoN
» [IDÉE GUILDE HORDE] Entreprise apothicaire
» Conseil : comment gérer sa guilde ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guilde du masque :: L'Histoire :: L'histoire-
Sauter vers: